09 février 2020

Marie-Josée Christien Passagère du réel et du temps

Marie-Josée Christien Passagère du réel et du temps Collection Parcours Spered gouez   Vient de paraître cette très belle monographie consacrée à l'amie Marie-Josée Christien. Après Affolement du sang publié l'an dernier chez Al Manar, l'un des recueils les plus forts qu'il m'ait été donné de lire ces dernières années, cet ouvrage confirme que Marie-Josée est l'une des plus vraies poètes de ce temps, poursuivant son chemin de rigueur et d'humilité loin des petits marchands et de l'esbrouffe. Cela paraît dans la collection... [Lire la suite]

23 février 2018

Article de Michel Baglin sur Texture

Très belle synthèse sur Texture de l'ami Michel Baglin au sujet du "chiendents" Guy Allix entre urgence et humilité qui a paru en début de mois. Merci Michel, et j'en profite pour remercier encore les autres amis si généreusement compromis  dans mon accession au titre de "mauvaise herbe", une manière de rejoindre un peu mon bon maître.   Mes lectures de 2018Actualités de Michel BaglinJacques Ibanès & Michel Baglin : Salut à Rochefort Ce poème, "Salut à Rochefort", hommage aux poètes de "l'Ecole" de Rochefort,... [Lire la suite]
03 février 2018

Une monographie dans la collection "chiendents", éditions du Petit véhicule

Guy Allix Entre urgence et humilité. Une nouvelle petite plaquette autour de mon travail. Avec les collaborations de Gérard Cléry, Bruno Sourdin, Jean-Louis Clarac, Michel Baglin. Des extraits de lettres de l'amie Annie Ernaux et la reprise d'un très bel article de Gilles Perrault. Et enfin un entretien avec l'amie Marie-Josée Christien qui a coordonné et présenté l'ensemble. Un petit choix de textes récents à la fin de l'ouvrage. 8 Euros + 2 euros pour frais de port Soit aux éditions du Petit Véhicule. 20, rue du Coudray 44 000... [Lire la suite]
24 novembre 2016

Quelques mots d'un ami comme un pain d'amitié...

De mon ami Bruno cet extrait d'un article publié dans Ouest-France : "Au fil des années Guy Allix a tissé une oeuvre sobre et noire, où chaque mot est pesé, une oeuvre qui dit tout à la fois la jubilation et la souffrance que lui procure la création poétique. Il écrit une poésie de l'errance, à mots perdus, dans le tumulte et le silence. Une poésie qu'il faut arracher à la vie, où les mots travaillent la mort, où nul miracle n'est possible sans une certaine humilité."  Bruno Sourdin