Guy Allix, poète

20 novembre 2017

Pour garder raison

Poème d'amour

Quatre ans exactement après avoir ouvert ma chaîne YouTube je poste cette vidéo d'un extrait de récital lors du festival international de Cordes-sur-Ciel en juillet 2013. Un poème d'amour et de douleur écrit peu de temps avant et que j'ai eu tant de mal à dire jusqu'au bout tant il tirait les larmes. Ce fut la deuxième vidéo postée sur ma chaîne il y a quatre ans exatement. Depuis le poème est paru dans Le sang le soir (Le Nouvel Athanor, 2015, avec une préface de Lucien Noullez)

"... votre poésie me semble parfois jaillir comme d'une blessure le sang. Votre voix est amour et douleur. » m'avait écrit Georges-Emmanuel Clancier en 1999 suite à la publication de Solitudes.

La vidéo est illustrée par des land-art de mon grand ami Roger Dautais qui nous revient aujourd'hui après un passage très difficile.

Je te dédie ce poème Roger pour la vie retrouvée et pour ces cadeaux que tu fais à la vie.

Oui, aujourd'hui, pour nous deux, la vie a repris toute sa place. La vie reprend toute sa place. 

 

 


18 novembre 2017

Le dormeur du val

 

 

17 novembre 2017

La dernière urgence

Poème d'amour extrait de Survivre et mourir (éditions Rougerie, 2011). Au piano Olivier Mélisse.

 

 

 

16 novembre 2017

Récital Guy Allix à Montmeyan (Var)

 

 

Des extraits d'un récital que j'ai donné à Montmeyan en juillet 2016. Je revins pour un autre récital dans ce très beau festival de poésie en 2018.

 

 

09 novembre 2017

Bientôt Noël !!! Un conte de Noël Par Guy Allix et Eléonore de Monchy

Cela fait deux ans bientôt que ce conte, Le Petit grand-père, est paru dans l'hebdomadaire La Manche libre.

Un conte écrit à quatre mains, collaboration entre un agnostique et une croyante.

Certains trouvent la fin trop triste et pourtant elle est aussi pleine d'espoir et la mort fait partie de la vie. Elle nous rattrape bien plus quand on tente de l'occulter !!! Et même les contes pour enfants, et même les contes de Noël peuvent et doivent parler de la mort. Je cherche toujours à publier le conte en album mais pour l'instant on me renvoie toujours la tristesse de cette fin où pourtant sonnent les cloches de Pâques à toutes volées. Bon, certes je n'ai pas son génie mais Andersen aurait bien du mal à publier aujourd'hui La petite fille aux allumettes !!! Walt Disney a fait bien du mal en réécrivant et en édulcorant les contes de notre enfance.

 

 


07 novembre 2017

Récitals Guy Allix

Je propose des récitals poésie et chanson auprès de tout organisme et tout public (enfants, adultes, médiathèques, salles de spectacles, établissements scolaires, milieu carcéral etc.). Auteur du patrimoine et auteurs contemporains. Me contacter via ce site. (voir aussi la rubrique "récitals poésie et chansons")

Guy Allix récitals

Le Baroudeur

Chanson de mon ami Olivier Mélisse (surnommé Lapin !!!), un de mes plus vrais amis. Elle a été composée pour moi depuis plusieurs années déjà et dresse un portrait assez fidèle du petit poète bibi ;) Une vraie chanson d'amitié. Olivier fut pendant un an mon prof de solfège à l'école de musique de St Hilaire Petitville. Le petit poète venait alors dans le cours des enfants pour être avec son fils Tristan qu'il accompagnait (et qui l'accompagnait) partout. Merci Lapin !

 

 

 

Posté par Guy Allix à 10:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 octobre 2017

Vidéo YouTube Le Petit Peintre et la vague

Un rêve pour un enfant ! Et pour l'enfant que je suis resté !

 

 

23 octobre 2017

Le Blason

Nouveau poème, une chanson du grand Brassens en fait, que j'ai posté sur YouTube le jour où mon maître aurait eu 96 ans.

Un merveilleux poème, un bijou ciselé avec toute la délicatesse requine, dédié aux femmes et leur "plus bel apanage".

Un texte d'une immense tendresse, peut-être le plus beau de Brassens, que j'ai l'habitude de dire sur scène et qui est trop peu connu.  

 

 

17 octobre 2017

Une nouvelle chanson sur ma chaîne YouTube

Une nouvelle chanson sur ma chaîne YouTube, chanson écrite il y a bientôt 10 ans suite à une dépression qui suivait elle-même un immense surmenage.