Guy Allix, poète


16 mai 2018

Pierres en lumière à Regnéville (50), récital Guy Allix le 19 mai

les fours à chaux, à Regnéville-sur-Mer

Illumination de cet ensemble de quatre fours monumentaux, adossé à une carrière de pierre calcaire. Une véritable programmation est proposée pour la mise en lumière : visite de la résidence d’artistes, de 17 h à 19 h le 19 mai et intermède par le poète Guy Allix. Pique-nique dans une ambiance musicale, de 19 h à 20 h 30 puis diverses animations de 20 h 30 à 2 h 30 : théâtre, musique, concert électro, mapping géant sur les fours à chaux.

Accès libre au site, de 17 h à 2 h 30 du matin.

 

Pierres en lumières : 5 sites à (re)découvrir dans la Manche

Chaque année, depuis huit ans, le patrimoine de la Manche s'illumine à la nuit tombée pour Pierres en lumières. Voici 5 sites qui méritent toute votre attention.

https://actu.fr

 

05 mai 2018

Sur les pas de Jean Follain à Canisy

Sur les pas de Jean Follain
"Tout fait événement pour qui sait frémir" Jean Follain
Petit pèlerinage à Canisy (50) le 1er mai sur les traces de Jean Follain... Maison natale de Jean Follain, rue Jean Follain. La cour de récréation de l'école, le collège Jean Follain, la tombe de Jean Follain et de Madeleine son épouse, enterrés dans la caveau des grands-parents Heussebrot.
Sur Jean Follain, un texte que le grand René Char m'avait envoyé en 1977 pour une parution dans Ouest-France où je collaborais à l'époque.

"Jean Follain occupe une place, dans la poésie, mobile comme l’est une source à flanc de coteau, car celle-ci hante toute chose, d’abord par son nom même et la vitesse où on la cherche, où ce sera une grâce de la trouver, ensuite parce que devenue cours d’eau elle irrigue alors une géographie composée à l’extrême, civilisée par les ouvrages et les coutumes de ses habitants, eux toujours en mesure d’étirer, d’écarteler leur civilisation nerveuse… Noble plume de Jean Follain! Poésie de plus en plus aimée de beaucoup." René Char, 1977.

"L’anecdote

L'unique peintre de ce bourg
repeignait la boutique austère
et fredonnait
quand de la gare s'en revenaient
les deux uniques voyageuses
indifférentes à cet amour
que mettait partout le printemps
mais il est des chants qui poursuivent
et que nous ramène une brise.
O monde je ne puis te construire
sans ce peintre et sans ces deux femmes."

Exister Jean Follain. Éditions Gallimard

IMAG1103

IMAG1106

IMAG1101

IMAG1098

IMAG1109

 

IMAG1110

Posté par Guy Allix à 09:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Récital Angèle Vannier et Marie Noël par Adeline Gouarné et Guy Allix à Rouen

Récital Angèle Vannier et Marie Noël
Récital Angèle Vannier et Marie Noël par Adeline Gouarné et Guy Allix à "la page blanche" ​( 2 bis rue des Chanoines 76000 Rouen) le samedi 21 avril à 17 h. 
Je dédicacerai mon essai "En chemin avec Angèle Vannier" (éditions Unicité) à l'issue du récital.

Afiche Marie Noël Angèle Vannier

Visuel En chemin avec Angèle Vannier

 


16 avril 2018

En chemin avec Angèle Vannier Par Guy Allix, éditions Unicité

Angèle Vannier aurait cent ans. Devenue aveugle à 20 ans, elle a écrit une œuvre exigeante et forte qui a été saluée dès ses premiers recueils. Elle fut préfacée par Paul Eluard, elle fut chantée par Piaf, Montand, Dietrich et reconnue par les plus grands poètes de son époque. Il est grand temps de la redécouvrir.

 "Avec cet essai sur Angèle Vannier, Guy Allix ressuscite l’âme d’une poète qui fut reconnue de son vivant  comme une voix majeure de la poésie contemporaine. Il nous décrit la manière dont Angèle Vannier a vécu son écriture de l’intérieur en ouvrant son cœur tant à la sincérité qu’à la complexité d’une poétique recouvrant tous les aspects de la vie. Dans le silence, des intuitions spirituelles ont jailli, éclairant sa nuit.

 

Une poésie tendue de questions lancinantes et dont les réponses nichent dans l’interrogation elle-même, au cœur de notre nuit commune et de l’énigme pleinement assumées, voire affrontées avec une terrible lucidité. Les mots d’Angèle Vannier suggèrent et font sens au plus profond de nous, lecteurs.

Guy Allix, en poète lui-même, a su interroger l’œuvre.  Analyse tout en finesse et en retrait qui éclaire le lecteur dans sa découverte ou redécouverte de l’œuvre d’Angèle Vannier." (4e de couverture)

 

Format 21 x 15

132 pages

Prix 14 Euros (hors port)

17 Euros (Port compris)

Bulletin de commande ci-joint en pdf et en jpeg

Souscription_En_chemin_avec_Ang_le_Vannier

 

Souscription En chemin avec Angèle Vannier

09 avril 2018

Souscription "Oser l'amour" suivi de "D'amour et de douleur", Atelier de Groutel

"Oser l'amour" suivi de "D'amour et de douleur"
Préparation de "Oser l'amour" (intégrale) suivi de "D'amour et de douleur" à l'atelier de Groutel. Un très bel écrin composé au plomb par Jacques Renou et illustré par Jean-François Hemery. L'ouvrage bibliophilique paraît en mai.

On peut toujours souscrire (bulletin ci-joint en pdf et en jpeg).
"Aimer, c’est toujours manquer de mots. Aussi le poème d’amour n’est que l’ombre de l’amour. Il est le risque même. Autant dire l’impossible. Autant dire le seul poème." © Guy Allix "Oser l'amour"
« Merci pour ces poèmes de Solitudes que je viens de recevoir et que je commence à lire avec émotion — car votre poésie me semble parfois jaillir comme d'une blessure le sang. Votre voix est amour et douleur. »
Georges-Emmanuel Clancier, lettre (1999)

Bulletin de commande Oser l'amour suivi de D'amour et de douleur

 Bulletin_de_commande_Oser_l_amour_suivi_de_D_amour_et_de_douleur

Photos Oser l'amour 1 (2)

 

IMG_0491

 

IMG_0495

 

Posté par Guy Allix à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2018

"Oser l'amour" suivi de "D'amour et de douleur"

"Oser l'amour"
Ouvrage bibliophilique à paraître en mai : 
Oser l'amour" (Intégrale) suivi de "D'amour et de douleur".
On peut le commander dès maintenant... petit tirage, édition bibliophilique chez le maître Jacques à l'atelier de Groutel.
9 visuels de Jean-François Hémery.
C'est dire qu'il n'y en aura pas pour tout le monde.
"Et voilà que dans ses derniers poèmes, a surgi un hymne à l’amour vibrant, flashant, qui m’a fait sauter de joie. « Aimer, c’est toujours manquer de mots », écrit-il dans Oser l’amour, un recueil composé au plomb par Jacques Renou à l’Atelier de Groutel. Un livre superbe, fait main. Une typographie au plomb sensuelle et extrêmement soignée, qui lui convient à merveille.
[...]
Sauvée par la force d’aimer, la voix de Guy Allix reste fragile : « Aimer, c’est savoir qu’un jour, peut-être, l’amour aussi sera cendre. » Sa parole est toujours fragile et écorchée, mais elle brûle d’un feu intérieur intense. Elle regorge de lumière. Elle fait naître un monde, elle est la promesse d’un espoir.
Bruno Sourdin, "Guy Allix, entre urgence et humilité", collection chiendents, Editions du Petit Véhicule.

Bulletin de commande Oser l'amour suivi de D'amour et de douleur

 

 

 

 

Impression en cours de l'ouvrage :

Photos Oser l'amour 1 (2)

Photo Oser l'amour 2

 

08 mars 2018

Colette Gibelin, Je le sais maintenant

Poème de Colette Gibelin, extrait de "Sans fin sera la quête" (Sac à mots éditions). 

"Dès son premier recueil [...] Colette Gibelin, qui « arrive de la nuit », s’affirme comme un poète majeur osant un lyrisme rare, douleurs et bonheurs mêlés. Son chant « librement choisi » s’est resserré ensuite traquant « l’image juste » [...] Mais la fascination pour la mort est toujours là assumée dans cette triste époque qui pourtant la fuit. Mais elle sait aussi dessiner l’inespéré : « Moi, taciturne et de sel/Exigeante/ Je dessine l’inespéré comme un appel de cigale ». C’est là une poésie habitée et incarnée qui « part toujours du vécu » [...]. Et cela manque tellement de nos jours, le vécu et l’authenticité ! Superbe, vraiment !"

Guy Allix, "Les Cahiers du sens", 2017

 

 

Posté par Guy Allix à 20:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Journée des droits des femmes

Pour la journée des droits des femmes je poste à nouveau ce poème magnifique du grand Brassens. Un superbe hommage plein de délicatesse à ce "tendre ami de l'homme".

 

10313980_10152449616442033_3982064761964587270_n


 

Posté par Guy Allix à 14:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]