Guy Allix, poète

24 septembre 2018

Un nouvel article de l'ami Michel Baglin sur mon essai sur Angèle Vannier

Il est tout chaud et me fait chaud au coeur en effet : un article sympa et juste de l'ami Michel, mon comparse brassensophile préféré, sur le site de Texture. Juste à l'heure où je pars présenter l'ouvrage à Saint-Brice-en-Coglès le 26 septembre à 20 h (et non 20 h 30 comme annoncé précédemment) à la salle Tazartez de Saint-Brice en Coglès.

 

Mes lectures de 2018

Actualités de Michel BaglinJacques Ibanès & Michel Baglin : Salut à Rochefort Ce poème, "Salut à Rochefort", hommage aux poètes de "l'Ecole" de Rochefort, est extrait de mon recueil L'Obscur Vertige des vivants paru au dé bleu en 1994. Jacques Ibanès, poète, chanteur et ami le récite sur une musique de Christiane Barthès interprétée à l'accordéon.

http://revue-texture.fr

Actualités du Pôle

Site du Pôle culturel du collège Angèle Vannier à St Brice en Coglès : promotion de la poésie, cours du soir, sorties culturelles, résidences d'artiste.

https://www.poleculturel.fr

1537791994

 

 


18 septembre 2018

Présentation de En chemin avec Angèle Vannier de Guy Allix à Saint-Brice-en-Coglès 26 septembre 2018

Présentation de En chemin avec Angèle Vannier (éditions Unicité) paru au printemps à la salle Guy Tazartez (à 20 h, ehpad de Saint-Brice-en-Coglès, 5, Rue Victor Roussin - 35460).

Rencontre organisée par le Pôle artistique et culturel du collège Angèle Vannier et présentée par Serge Bouvier et Claude Bon.

L'entretien sera ponctué de lecture de poèmes d'Angèle Vannier par Guy Allix et d'un texte mis en musique par... l'auteur de l'essai.

Visuel En chemin avec Angèle Vannier

 

4e de couv en chemin avec Angèle Vannier

 

"Je relis ce que tu dis sur la mère "le nombril du cyclope". Tu sais entendre et redire ce qu'elle (ne) dit (pas). Tu es vraiment sur la  même longueur d'onde, comme nul jusqu'ici n'avait su l'exprimer et j'en suis très émue." Nicole Laurent-Catrice (courriel à Guy Allix)

"Cher Guy,
Dans la paix de mes montagnes d’Auvergne, j’ai lu ton essai sur Angèle, il est remarquable de justesse et de probité. J’y retrouve tout ce que je sais d’Angèle, il est même troublant de voir combien sans donc l’avoir rencontrée tu la connais si bien. 
J’aime que tu insistes sur Broceliande que veux-tu... qu’elle a écrit dans ces années où j’allais la voir presque toutes les semaines à Bazouges. Elle m’en a tellement parlé ! [...] Elle m’a dit par exemple que l’expression "le gardien du seuil" me désignait sans que je sache encore trop ce qu’elle entendait par là.. [...] 
Je voulais en fait seulement te remercier de ton livre, de tout cœur.
Je t’embrasse" 
Jean-Pierre (Jean-Pierre Siméon) (Courriel à Guy Allix)

08 septembre 2018

Un acrostiche de mon ami Jean-Louis Riguet

Acrostiche de mon ami Jean-Louis Riguet dans Les acrostiches en liberté de Pierre Casadet, Ursula Héraud, Jean-Louis Riguet, Krystin Vesteralen (éditions Prem'Edit, 2018).

Merci Jean-Louis.

numérisation0017 (2)

 

Posté par Guy Allix à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Ma victoire cycliste de Durcet-Durcet en avril 1015

Souvenir marrant.

"Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux" Alphonse Allais

Il y a un peu plus de trois ans à Durcet, capitale mondiale de la poésie ! Rencontre, belle rencontre, de l'ami Georges Cathalo. Je souffre à ce moment-là d'une fracture de la rotule suite à une chute dans la maison de naissance de Max Jacob à Quimper et marche encore avec une atelle. Je devais faire le chemin des poètes à pied pour inscrire la première course Durcet-Durcet liée à notre pétition-gag "Il faut paver le chemin des poètes de Durcet". Pour le folklore j'ai juste franchi la ligne avec mon vélo sans roue avant et avec mon casque et et une tenue de ville (qui ne supporte pas le ridicule ferme les yeux !!!). 

Voilà le reportage de l'ami Georges et la photo du siècle avec mon beau bouquet de fleurs des champs ;)

Guy Allix est un adepte de la course à pied (3 heures 10 au marathon en 1998 et 2000) et de la petite reine (une douzaine de grands cols - Galibier, Izoard, Alpe d'Huez, col du pré, le mont de Bisannes, les saisies, le cormet de Roseland, le col du Petit Saint Bernard etc. - à son actif, une cyclo-sportive de 210 kms courue à 29, 439 kms heure en 1993) (*).

     Vient de se rajouter à ce formidable palmarès la première place remportée lors de la première édition de la grande course normande, la Durcet-Durcet, longue de 9 kilomètres à travers bocages et prairies.  Cette remarquable performance, digne d'éloges et fort injustement ignorée par les médias,  place notre cycliste-poète en tête du classement de cette catégorie très particulière. Guy Allix a d'autant plus de mérite qu'il a réalisé cet exploit avec un vélo doté d'une innovation technologique révolutionnaire à savoir une roue avant invisible !  Cet athlète exceptionnel pétitionne désormais pour le pavage complet du parcours de la Durcet-Durcet afin qu'elle soit prête à rivaliser l'an prochain avec la trop vieille épreuve du Paris-Roubaix qui a fait son temps, convenons-en.    

 

p.c.c. : Christian Jordy dit aussi Pseudos de la Citadelle lauragaise

témoin oculaire de cet exploit réalisé le samedi 11 avril 2015

en présence d'une foule admirative

 

(*) informations prises sur le blog : guyallixpoesie.canalblog.com

 

numérisation0015

 

03 septembre 2018

Présentation des deux derniers livres de Guy Allix et Gérard Mottet (ed. Unicité), Espace Peugeot Paris, 13/09/2018

Les éditions Unicité, Guy Allix et Gérard Mottet sont heureux de vous convier à la présentation de :

_ En Chemin avec Angèle Vannier de Guy Allix

_ Concerts de l'Un et du Multiple de Gérard Mottet

Lectures de poèmes de Gérard Mottet par Gérard Mottet, Guy Allix et Carmen Figaret,

Lecture de poèmes d'Angèle Vannier par Guy Allix

Chansons de Gérard Mottet et Angèle Vannier par Guy Allix

Courte présentation de l’œuvre d'Angèle Vannier, une poète majeure du XXe siècle

à partir de l'essai de Guy Allix

Questions du public

 

Apéritif dînatoire

 

Espace Christiane Peugeot, 62, av de la Grande Armée, 

75017 Paris

(Métro Argentine)

le 13 septembre 2018 à 18 h 30 

 

 

 

 

pasteImage1535885519035 (2)

 

De ma vie je n'ai jamais vu

Plus beau visage que sa voix

Plus beau visage mis à nu

Par le silence de mes doigts.

 

Angèle Vannier, L’arbre à feu, éditions le Goéland, 1950

 

 

Enfances  perdues

 

 

Depuis longtemps végète en toi

tout un foisonnement

 

d’enfances endormies

d’enfances repliées

d’enfances tombées dans l’oubli

 

 

un paysage   une musique

une voix   un poème

suffit parfois à faire en toi revivre

l’une de ces enfances

qui peut-être n’était pas tienne

 

alors prends-la dans le berceau

de tes rêves   cette enfance qui t’est offerte

pour te souvenir enfin de l’avoir vécue

 

 

il y a tant et tant d’enfances

en nous   que nous n’avons pas eues

 

tant d’enfances tapies au fond de nos douleurs.

 

Gérard Mottet, Concerts de l'Un et du Multiple, éditions Unicité

 


02 septembre 2018

Les couleurs du Petit Peintre sur le blog de mon illustratrice préférée ;)

Article récent de Pointilleuse la merveilleuse illustratrice des Couleurs du Petit Peintre sur son blog :

Merci infiniment Pointilleuse. Et vive notre Petit Peintre !!!

LeTipouet baroudeur

 

Les Couleurs du Petit Peintre - Pointilleuse

c'est pour aujourd'hui !! Je vous dévoile enfin un projet tenu secret, sur lequel j'ai travaillé pendant de nombreux mois et qui me tient à coeur, plus encore que tout autre ... "Les Couleurs du Petit Peintre" écrit par Guy Allix et illustré par votre fidèle Pointilleuse !!

http://pointilleuse.canalblog.com

les-couleurs-du-petit-peintre couv (2)

23 août 2018

La fidélité

"La fidélité la plus importante est celle que l'on se doit à soi-même."

Guy Allix, Eloge de la fragilité (ouvrage en cours d'élaboration)

C'est de ne l'avoir pas su assez à 20 ans qui m'a fait manquer ma vie quand je me suis manqué à moi-même jusqu'à l'aliénation. 

Et être fidèle à soi-même est la plus belle des fidélités dues à l'autre.

Posté par Guy Allix à 13:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Enregistrement dans la revue Elaïg

Enregistrement de ma Prière du mécréant dans le n° 10 de la revue littéraire parlée Elaïg.

Un très beau sommaire par ailleurs.

à voir sur :

 

Emergences littéraire et artistique

Emergences littéraire et artistique, association d'auteurs du pays du roi Morvan

http://emergences-ela.com

Merci à toute l'équipe d'Elaïg

 

 

numérisation0015

numérisation0017

17 août 2018

Quelques mots de Nicole Laurent-Catrice sur mon essai sur Angèle Vannier

Reçu en mai ce courriel de Nicole qui me touche beaucoup : "Tu es vraiment sur la  
même longueur d'onde, comme nul jusqu'ici n'avait su l'exprimer et  
j'en suis très émue." Je suis ému de ce courriel aussi !!!

 

Cher Guy,
bien reçu ton livre. C'est une belle édition. Je vais le relire avec  
plaisir (déjà feuilleté) mais un peu plus tard. En rentrant d'Ukraine  
j'ai beaucoup de choses à faire.

Je relis ce que tu dis sur la mère "le nombril du cyclope". Tu sais  
entendre et redire ce qu'elle (ne) dit (pas). Tu es vraiment sur la  
même longueur d'onde, comme nul jusqu'ici n'avait su l'exprimer et  
j'en suis très émue.

Je t'embrasse

Nicole

Visuel En chemin avec Angèle Vannier

Souscription En chemin avec Angèle Vannier

4e de couv en chemin avec Angèle Vannier

Un courrier de jean-Pierre Siméon sur mon essai sur Angèle Vannier

Je me permets de partager de courts extraits de ce courriel de l'ami Jean-Pierre Siméon au sujet de mon essai sur Angèle Vannier En chemin avec Angèle Vannier, éditions Unicité, 2018.

 

Cher Guy,
Dans la paix de mes montagnes d’Auvergne, j’ai lu ton essai sur Angèle, il est remarquable de justesse et de probité. J’y retrouve tout ce que je sais d’Angèle, il est même troublant de voir combien sans donc l’avoir rencontrée tu la connais si bien. 
J’aime que tu insistes sur Broceliande que veux-tu... qu’elle a écrit dans ces années où j’allais la voir presque toutes les semaines à Bazouges. Elle m’en a tellement parlé ! [...] Elle m’a dit par exemple que l’expression "le gardien du seuil" me désignait sans que je sache encore trop ce qu’elle entendait par là.. [...] 
Je voulais en fait seulement te remercier de ton livre, de tout cœur.
Je t’embrasse 
Jean-Pierre 

JP Siméon

 

Souscription En chemin avec Angèle Vannier

Visuel En chemin avec Angèle Vannier

4e de couv en chemin avec Angèle Vannier