Guy Allix, poète

05 novembre 2018

Spered gouez la revue du mois dans Décharge

 

Décharge - Spered Gouez n° 24

Je dis " la poésie " tout en étant conscient de son absurdité apparente vis-à-vis du réel et, en même temps, touché par sa splendeur, son inertie et saLire la suite

http://www.dechargelarevue.com

 


03 novembre 2018

Le n° 24 de la revue Spered gouez est paru

Le numéro 24 dela revue Spered gouez est paru le week-end dernier lors du festival de Carhaix.

Un très beau sommaire.

Avec une très fine analyse de la chanson "Bécassine" de Brassens en relation avec Armand Robin de l'ami Jean Bescond, Les très beaux entretiens d'Eve Lerner avec Salah Al Hamdani et de Marie-Josée Christien avec Jeannine Baude. Un coup d'oeil dans le rétro vers Louis Guilloux, trop oublié aujourd'hui. Et comme d'habitude de nombreuses et justes recensions par différents collaborateurs de la revue.

Le thème du numéro est "sens dessus dessous". Devant le clin d'oeil au grand Devos il y a surtout cet appel par Marie-Josée Christien, responsable de la revue, au retour aux sens nécessaire dans notre monde de "sensure" (néologisme de Bernard Noël) et de "fausse parole" (Armand Robin). Elle cite fort justement Bernard Noël : "La privation de sens est la forme la plus subtile du lavage de cerveau". Oui sans cet enracinement dans ces sens qui donnent... sens et authenticité, nous sommes proprement aliénés. Il est urgent de "se recenser" selon le mot de Jean-Marc Gougeon ici au sommaire. Il est urgent de retrouver pleinement avec les sens la force de ce désir essentiel qui seul nous met réellement au monde.

Des poèmes et textes de grande qualité autour de ce sujet. Citons notamment Louis Bertholom, Gérard Cléry, Colette Gibelin, Mérédith Le Dez (qui a fort justement obtenu le prix du roman de Carhaix pour son roman Le coeur mendiant - La part commune -) Flora Delalande, Roger Dautais, Sudney Simonneau, Patrick Le petit... Mais il faudrait les citer tous. A noter aussi la nouvelle collaboration pour la couv du grand et libre Gwezenneg qui a bien sa place ici et que la Bretagne devrait, enfin, davantage exposer. 

J'y signe aussi ma chronique "Passage" en présentant le grand roman d'Adeline Baldacchino Celui qui disait non (Fayard) et le très beau recueil de mon amie Laurence Bouvet On ne sait pas que les mères meurent (Unicité).

Ma grande amie Marie-Josée présente mon essai En chemin avec Angèle Vannier (Unicité) et Pierre Tanguy, que j'ai été heureux de rencontrer, signe une belle recensioin de mon recueil Au nom de la terre (Unicité).

Spered gouez ou L'esprit sauvage c'est un esprit de liberté et un savant équilibre dans le sommaire entre poèmes, réflexion et échanges. Un très belle revue pleine de sens et de vie.

 

numérisation0015

numérisation0018

Spered gouez 2018

Spered gouez 2018

 

 

Un nouvel article sur Les couleurs du Petit Peintre

Un nouvel article est paru sur Les couleurs du Petit Peintre ce samedi 3 novembre sur la page Carhaix du Télégramme.

Article bien mené après un entretien lors du festival du livre de Carhaix le week-end dernier. Merci au journaliste très sympa.

Une seule erreur : je n'ai jmais publié à compte d'auteur et mon premier recueil a bien été publié à compte d'éditeur par les éditions de l'Athanor et Jean-Luc Maxence en 1974.

On peut bien sûr toujours commander l'album directment chez Beluga ou chez votre libraire ou encore chez... l'auteur.

 

Allix_telegramme_2018-11 (1)

 

 

Bon de commande Les couleurs du Petit Peintre Guy

09 octobre 2018

Anthologie du rêve par Laurence Bouvet

Parution d'une nouvelle anthologie chez Unicité : Anthologie du rêve, sous la houlette de l'amie Laurence Bouvet qui a construit le sommaire et préfacé l'ensemble.

Je n'ai pas encore le sommaire complet mais je vois apparaître des amis et vrais poètes : Laurence elle-même bien sûr mais aussi Jean-François Mathé, Etienne Orsini, Bruno Thomas, Gérard Mottet, Catherine Jarrett, Bruno Thomas etc. Je n'ose pas citer ce petit con de... Guy Allix.

Je pense, vu le sérieux de Laurence (sérieuse oui ! la preuve : elle sait rire !), que ce doit être du très beau travail.

16 zorros ;-) chez l'éditeur.

Editions Unicité

3, sente des vignes

91530 Saint-Chéron

 

2690_1538932127712

 

2693_1538932941210

 

 

08 octobre 2018

Chanson lors de la remise du prix Marie Noël à Santenay

Mon grand ami Gérard Mottet a obtenu le prix Marie Noël à Santenay en Bourgogne et comme j'ai mis un poème de Marie Noël en musique il y a quelques mois.: "La dernière peine" j'ai accompagné Gérard et je suis intervenu sur la scène pour chanter la dernière peine ainsi que Aux feuilles mortes de septembre... d'un certain Gérard Mottet qui par ailleurs est revenu avec cent bouteilles de Bourgogne le salaud !!! Soirée très sympa et de belles rencontres. Malgré une grosse crève j'ai réussi à faire la route et à pousser les deux chansons (c'est fou ce qu'on peut faire par amitié !).

 

MARIE NOEL 2018 DSCN2430 (10)

 

MARIE NOEL 2018 DSCN2430 (37)

 

PRIX MARIE NOEL 2018 DSC06116 (6)


Spered gouez n° 24

Bientôt le numéro 24 de Sperd gouez. Parution lors du festival du livre de Carhaix.

J'y publie quelques poèmes et y signe ma chronique régulière "Passages" avec deux articles sur Adeline Baldacchino pour son sublime roman Celui qui disait non (Fayart) et Laurence Bouvet pour son très émouvant recueil On ne sait pas que les mères meurent (Unicité). Deux femmes très talentueuses. Et j'attends avec impatience la lecture de l'article de Jean Bescond sur Armand Robin et Georges Brassens.  

 

Spered gouez 2018

Un message d'Annie Ernaux sur Le sang le soir

On peut toujours se procurer bien sûr Le sang le soir (Le Nouvel Athanor, 2015, avec une superbe préface de l'ami Lucien Noullez) qui a obtenu le prix François Coppée 2016 de l'Académie française.

Mon amie Annie Ernaux, une de mes fidèles lectrices m'avait envoyé ce mot juste après sa lecture du recueil.

Carte d'Annie sur le sang le soir

 

Ce prix vient couronner un poète fidèle à sa noble vocation et une poésie qui s'affirme en sa pleine maturité. En ces temps de détresse, un chant rugueux, véhément, nous fait entendre le manque, la douleur existentielle, la révolte et surtout le désir d'aimer.

Danièle Sallenave, décembre 2016, séance publique annuelle de l'Académie.

 

Visuel Le sang le soir

 

 

Souscription Le sang le soir

 

 

Une autre lettre de l'ami Gilles Perrault

 

Lettre Gilles Le sang le soir

 

 

 

04 octobre 2018

Une nouvelle note de lecture sur les couleurs du Petit Peintre

Je viens de découvrir avant-hier une nouvelle note de lecture sur Les couleurs du Petit Peintre sur un blog très sympa : "Dans la bulle de Manou".

Merci donc à vous Manou pour ce petit signe si chaleureux et attentif.

 

 

Les Couleurs du Petit Peintre / Guy Allix et Pointilleuse - Dans la Bulle de Manou

Editions Coop Breizh Beluga 2018 Le Petit Peintre est tout triste car il ne sait utiliser qu'une seule couleur de sa palette : le rouge. Et parce qu'il est différent, tous ses amis se moquent de lui. Pourtant il met tout son cœur dans ses peintures, mais...

http://www.bulledemanou.com

 

24 septembre 2018

Un nouvel article de l'ami Michel Baglin sur mon essai sur Angèle Vannier

Il est tout chaud et me fait chaud au coeur en effet : un article sympa et juste de l'ami Michel, mon comparse brassensophile préféré, sur le site de Texture. Juste à l'heure où je pars présenter l'ouvrage à Saint-Brice-en-Coglès le 26 septembre à 20 h (et non 20 h 30 comme annoncé précédemment) à la salle Tazartez de Saint-Brice en Coglès.

 

Mes lectures de 2018

Actualités de Michel BaglinJacques Ibanès & Michel Baglin : Salut à Rochefort Ce poème, "Salut à Rochefort", hommage aux poètes de "l'Ecole" de Rochefort, est extrait de mon recueil L'Obscur Vertige des vivants paru au dé bleu en 1994. Jacques Ibanès, poète, chanteur et ami le récite sur une musique de Christiane Barthès interprétée à l'accordéon.

http://revue-texture.fr

Actualités du Pôle

Site du Pôle culturel du collège Angèle Vannier à St Brice en Coglès : promotion de la poésie, cours du soir, sorties culturelles, résidences d'artiste.

https://www.poleculturel.fr

1537791994

 

 

18 septembre 2018

Présentation de En chemin avec Angèle Vannier de Guy Allix à Saint-Brice-en-Coglès 26 septembre 2018

Présentation de En chemin avec Angèle Vannier (éditions Unicité) paru au printemps à la salle Guy Tazartez (à 20 h, ehpad de Saint-Brice-en-Coglès, 5, Rue Victor Roussin - 35460).

Rencontre organisée par le Pôle artistique et culturel du collège Angèle Vannier et présentée par Serge Bouvier et Claude Bon.

L'entretien sera ponctué de lecture de poèmes d'Angèle Vannier par Guy Allix et d'un texte mis en musique par... l'auteur de l'essai.

Visuel En chemin avec Angèle Vannier

 

4e de couv en chemin avec Angèle Vannier

 

"Je relis ce que tu dis sur la mère "le nombril du cyclope". Tu sais entendre et redire ce qu'elle (ne) dit (pas). Tu es vraiment sur la  même longueur d'onde, comme nul jusqu'ici n'avait su l'exprimer et j'en suis très émue." Nicole Laurent-Catrice (courriel à Guy Allix)

"Cher Guy,
Dans la paix de mes montagnes d’Auvergne, j’ai lu ton essai sur Angèle, il est remarquable de justesse et de probité. J’y retrouve tout ce que je sais d’Angèle, il est même troublant de voir combien sans donc l’avoir rencontrée tu la connais si bien. 
J’aime que tu insistes sur Broceliande que veux-tu... qu’elle a écrit dans ces années où j’allais la voir presque toutes les semaines à Bazouges. Elle m’en a tellement parlé ! [...] Elle m’a dit par exemple que l’expression "le gardien du seuil" me désignait sans que je sache encore trop ce qu’elle entendait par là.. [...] 
Je voulais en fait seulement te remercier de ton livre, de tout cœur.
Je t’embrasse" 
Jean-Pierre (Jean-Pierre Siméon) (Courriel à Guy Allix)