Cette couleur clandestine

à Christophe Dauphin

 

 

Cette couleur clandestine

Cette couleur à la marge

Et qui se porte comme en écharpe

Comme en impossible aurore

 

Plus cri que lumière

Au fond des gorges

Unique blason

Des laissés pour compte

De tous ceux qui n'en peuvent plus de ce sang séché

Et qui écrasent la douleur sous un rire vengeur

 

De tous ceux qui ont cette soif chevillée au corps

Et qui se lèvent encore et malgré tout

Toujours en deuil de chimères

Désespérés souvent

Jamais soumis

 

Cette absence de couleur

Pour une invincible présence au monde

 

Cette couleur qui dit non

Cette couleur rebelle

Guy Allix