J'ai signé un hommage à l'ami Michel Baglin sur le dernier Recours au poème avec un petit retour sur ce qui fut sa dernière aventure en écriture : le travail à quatre mains sur Je suis... Georges Brassens. Ce fut aussi une belle histoire d'amitié même si je ne peux pas me revendiquer comme un de ses plus proches et de ses plus vieux amis car je l'ai, hélas, rencontré sur le tard. Il a eu le temps de finir avec moi l'essentiel du livre et ce en donnant beaucoup en dépit de ce foutu crabe qui était déjà là... Et il aura eu le temps aussi de tenir l'ouvrage entre les mains : il a reçu ses exemplaires d'auteur la veille de sa dernière hospitalisation et a pu me confier au téléphone sa satisfaction devant notre livre.

Michel était un grand, un vrai, un pur. Passionné et exigeant. D'une générosité extraordinaire. Et son rire et sa fantaisie étaient encore des cadeaux qu'il offrait à ses "frères de condition" car il aimait avant tout donner et partager. Je le lis beaucoup depuis le 8 juillet et son oeuvre me convoque de plus en plus. Michel n'est pas mort. Nombre de petis monstres d'orgueil de ce temps seront oubliés quand lui sera toujours vivant au coeur de ses mots.

Voir l'hommage sur ce lien 

Guy Allix & Michel Baglin, Je suis... Georges Brassens, Les Copains d'abord

La collection " je suis... ", dirigée par Jean-Paul Chich, donne la parole - par plume interposée - à des figures littéraires, politiques, scientifiques...

https://www.recoursaupoeme.fr