Ce sera donc sans mon ami et complice Michel Baglin que le "Je suis... Georges Brassens" sera présenté à Sète le 22 juillet. 

Michel, qui, en plus d'être un vrai et grand poète, était une très belle personne pleine de générosité et de liberté, est décédé le 8 juillet d'un sale connard de cancer. Déjà depuis plusieurs mois nous savions Jacques André et moi que Michel ne pourrait être là mais nous espérions qu'il reste au monde avec nous. Il m'avait téléphoné une dernière fois le 17 juin. Il venait de recevoir ses exemplaires d'auteur du livre et m'avait confié sa satisfaction. L'une de ses dernières sans doute. Il rentrait le lendemain à l'hôpital pour une nouvelle chimio et m'avait simplement dit avec courage et lucidité : "soit j'aurais un peit répit, soit... nous connaissons la suite". 

Entre sa poésie et lui, il n'y avait pas l'épaisseur d'une feuille de cigarette ! Michel était intègre, très loin des intrigues où se construisent des petites gloires qui sont autant d'impostures ! Et comme il savait porter les autres, notamemnt par son merveilleux site "Texture" ! 

A Seilh lundi dernier alors que je lui disais au revoir après la cérémonie, son épouse Jackie m'a fait promettre de "porter notre livre". Ce que je fais ici et ce que je ferai donc le 22 juillet à Sète.

Je sais qu'il y aura la présence de Michel près de nous en dépit de cette foutue camarde.

Lisez donc Michel Baglin ! Ca fait du bien à la vie ! Ca fait du bien à l'amour ! Ca fait du bien au monde !

Et réécoutez le grand Brassens pour les mêmes raisons ! 

1817_brassens_190722_verson_imprimerie

 

Visuel Brassens

 

1817_ADP_georgesbrassens1