Cela fait deux ans bientôt que ce conte, Le Petit grand-père, est paru dans l'hebdomadaire La Manche libre.

Un conte écrit à quatre mains, collaboration entre un agnostique et une croyante.

Certains trouvent la fin trop triste et pourtant elle est aussi pleine d'espoir et la mort fait partie de la vie. Elle nous rattrape bien plus quand on tente de l'occulter !!! Et même les contes pour enfants, et même les contes de Noël peuvent et doivent parler de la mort. Je cherche toujours à publier le conte en album mais pour l'instant on me renvoie toujours la tristesse de cette fin où pourtant sonnent les cloches de Pâques à toutes volées. Bon, certes je n'ai pas son génie mais Andersen aurait bien du mal à publier aujourd'hui La petite fille aux allumettes !!! Walt Disney a fait bien du mal en réécrivant et en édulcorant les contes de notre enfance.